United NationsDepartment of Economic and Social Affairs Sustainable Development
Publications

Profil-pays de vulnérabilité-résilience (VRCP) - Un cadre analytique national pour l’évaluation du développement durable dans les Petits états insulaires en développement

Publication Year: 2015 Publisher: United Nations

Background

Le développement durable des petits États insulaires en développement (PEID) occupe le devant de la scène du débat sur les politiques à l'Organisation des Nations Unies, depuis l'adoption du Programme d'action pour le développement durable des petits États insulaires en développement (PAB) lors de la conférence mondiale de la Barbade en 1994. La question de savoir comment relever efficacement les défis du développement des PEID a pris encore plus d'importance dans la Stratégie de Maurice pour la poursuite de l'application du Programme d'action pour le développement durable des petits États insulaires en développement (MSI), adoptée lors de la deuxième conférence mondiale sur les PEID en 2005.
La Conférence des Nations unies sur le développement durable, qui s’est tenue à Rio de Janeiro en juin 2012 (Rio+20), a renouvelé l’engagement politique en faveur des PEID. À cette occasion, les États membres ont réaffirmé que les PEID représentent un cas particulier du fait de leurs vulnérabilités uniques et particulières, ont demandé des efforts renouvelés pour aider les PEID à mettre en oeuvre le PAB et la MSI et ont appelé à un renforcement de l’aide des Nations unies à ces pays. La Troisième conférence internationale sur les PEID, qui a eu lieu à Samoa en septembre 2014, a adopté la Voie SAMOA (« SIDS Accelerated Modalities of Action (SAMOA) Pathway ») qui réitère que, conformément aux divers engagements pris lors des conférences et sommets des Nations unies, il est toujours nécessaire de mettre en oeuvre une approche plus intégrée du développement durable des petits états insulaires en développement, avec le soutien de la communauté internationale.
En outre, la Voie SAMOA appelle les Nations Unies, les institutions spécialisées et les organisations intergouvernementales concernées, conformément à leurs mandats respectifs, à, entre autres, élaborer des indices appropriés pour évaluer les progrès réalisés dans le développement durable des petits États insulaires en développement et à renforcer les données non agrégées et les systèmes d'information au niveau national ainsi que les capacités d'analyse pour la prise de décisions, le suivi des progrès et le développement de profils-pays de vulnérabilité-résilience.
Le processus global en cours visant à définir l’agenda du développement post-2015 et les objectifs de développement durable (ODD) associés renforcent la pertinence du processus de VRCP, qui s’appuie sur les travaux précédents réalisés sur les indices de vulnérabilité et de résilience.