United NationsDépartement des Affaires Économiques et Sociales Développement Durable
Thèmes

Changements climatiques

Description

Description

De nombreuses prévisions donnent à penser que le réchauffement du système climatique aura des répercussions sur la disponibilité des produits de première nécessité comme l’eau douce, sur la sécurité alimentaire et sur les ressources énergétiques, tandis que les efforts visant à faire face aux changements climatiques, tant par l’adaptation que par l’atténuation, influenceront et façonneront de la même manière le programme de développement mondial. Les liens entre changements climatiques et développement durable sont étroits. Les pays pauvres et en développement, en particulier les pays les moins avancés, seront parmi les plus touchés et les moins à même d’affronter les chocs que leurs systèmes sociaux, économiques et naturels auront à subir.

La réponse politique internationale aux changements climatiques a débuté en 1992, au Sommet « Planète Terre » de Rio, avec l’adoption de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui faisait partie des « Conventions de Rio ». Un cadre d’action y est fixé pour stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère en vue d’éviter toute « perturbation anthropique dangereuse du système climatique ». Entrée en vigueur le 21 mars 1994, la Convention jouit désormais d’une adhésion quasi universelle de 197 États Parties. Convoquée à Paris en décembre 2015 pour sa vingt et unième session, la Conférence des Parties a adopté l’Accord de Paris, accord universel visant à contenir la hausse de la température mondiale pour le XXIe siècle bien au-dessous de 2 °C, avec pour objectif de limiter la hausse de la température à 1,5 °C au-dessus des niveaux de l’ère préindustrielle.

Dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030, les États Membres expriment leur engagement à protéger la planète de la dégradation et à prendre d’urgence des mesures face aux changements climatiques. Le programme désigne aussi, dans son paragraphe 14, les changements climatiques comme « l’un des plus grands défis de notre temps » dont les « incidences risquent d’empêcher certains pays de parvenir au développement durable. L’élévation des températures à l’échelle mondiale et du niveau de la mer, l’acidification des océans et d’autres effets des changements climatiques ont de graves répercussions sur les zones côtières et les pays côtiers de basse altitude, y compris nombre de pays parmi les moins avancés et de petits États insulaires en développement. C’est la survie de bien des sociétés qui est en jeu ainsi que celle des systèmes biologiques dont la planète a besoin ».

L’objectif de développement durable no 13 vise à « prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions », tout en reconnaissant que la principale instance internationale et intergouvernementale pour négocier la réponse mondiale face aux changements climatiques est la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Plus précisément, les cibles associées à l’objectif 13 portent sur l’incorporation de mesures relatives aux changements climatiques dans les politiques nationales, l’amélioration de l’éducation, de la sensibilisation et des capacités institutionnelles en ce qui concerne l’adaptation aux changements climatiques, l’atténuation de leurs effets et la réduction de leur impact et les systèmes d’alerte rapide. Les cibles désignées par un suffixe alphabétique de l’objectif 13 appellent également à la mise en œuvre de l’engagement pris dans le cadre de la Convention-cadre sur les changements climatiques et à la promotion de mécanismes de renforcement des capacités afin que les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement se dotent de moyens efficaces de planification et de gestion pour faire face aux changements climatiques.

Le document final de la conférence Rio+20, « L’avenir que nous voulons », souligne que les changements climatiques constituent un problème mondial inéluctable et dramatique qui engendre des conséquences à long terme pour le développement de tous les pays et de leurs populations. Dans ce document, les États Membres expriment leurs préoccupations concernant l’augmentation continue des émissions de gaz à effet de serre et la vulnérabilité de tous les pays, en particulier des pays en développement, aux effets néfastes des changements climatiques. Compte tenu de ces préoccupations, ils ont appelé tous les pays à coopérer et participer le plus largement possible à une réponse internationale efficace et appropriée face aux changements climatiques.