United NationsDepartment of Economic and Social Affairs Sustainable Development

Major Groups: Local Authorities

La voix des îles pour Paris 2015
« Déclaration des îles sur le changement climatique »
Monsieur le Président, Excellences, délégués
Je suis Florence Pignolet-Tardan, du gouvernement régional de La Réunion (Ile
française de l'Océan Indien) représentant NRG4SD (Network of Regional
Governement for Sustainable development) du Major Group des Autorités
Locales.
En tant qu'autorité régionale ou gouvernement infra-étatique insulaire, nos
actions et projets sont basés sur le partenariat public/privé et la coopération.
Un axe fort de notre politique est le développement de la coopération régionale :
coopération sud/sud notamment entre nos autorités locales et les PEIDs de
l'Océan Indien.
Par rapport à tous les points développés dans le SAMOA Pathway, je
souhaiterais faire un focus sur le changement climatique.
En effet, en Juin dernier, lors de la Conférence Internationale « Les îles et le
changement climatique » qui s'est tenue à l'Ile de la Réunion, nous avons
proposé de présenter un document commun tenant compte des besoins et des
réalités territoriales, pour porter la voix des îles à la COP21 de Paris en 2015.
Le draft de ce document intitulé « Déclaration des îles sur le changement
climatique » est disponible sur le site de la Conférence de Samoa dans la
section sur « Forum of Major Groups and others stakeholders »
Les gouvernements et organisations présents à cette conférence ont ratifié ce
que nous avons appelé le Communiqué de La Réunion et ont décidé :
- de poursuivre la réflexion pour une vision partagée du changement climatique
dans les îles compte tenu des besoins et des réalités de chaque territoire
- de consolider et d'enrichir cette déclaration des îles lors des différentes
rencontres internationales en préparation de Paris 2015.
Cette conférence sur les SIDS à Samoa, fait partie de ces rencontres
importantes pour la prise en compte des spécificités et des initiatives des
territoires insulaires de toutes les régions du monde.
La déclaration que nous vous proposons d'enrichir en fonction des nécessités de
votre territoire, reconnaît le rôle de sentinelle des îles face au changement
climatique et présente les initiatives existantes ou à venir pour développer
des mécanismes de solidarité et adopter des solutions pratiques adaptées aux
besoins en matière d'adaptation et d'atténuation.
Nous pouvons d'ores et déjà citer certains projets phare :
- la création d'un index de vulnérabilité ou index de résilience pour les îles afin
de prioriser les voies d'action et de financement de la communauté internationale
- l'initiative « swap the debt for adaptation » initiée par la République des
Seychelles avec le Club de Paris
- la création par la Région Réunion et l'organisation internationale R20 (Regions
in Climate actions) d'un hub énergie pour l'Océan Indien pour le développement
de projets en énergies renouvelables et efficacité énergétique, le transfert de
compétences, le développement d'une économie « low carbon » et la recherche
pour des technologies innovantes.
Ces initiatives montrent le dynamisme et l'engagement des états et des autorités
infra-étatiques dans la lutte contre le changement climatique et leur volonté
d'effectuer une véritable transition énergétique vers une bio économie durable.
Je vous invite donc au nom de toux ceux qui ont déjà signé le Communiqué de
La Réunion :La Région Réunion, La Région Guadeloupe, La République de
Maurice, La République des Seychelles, l'Union des Comores, Madagascar,
L'Indonésie, le Sri Lanka et les organisations NRG4SD, R20,The Climate Group
et l'IUCN, de bien vouloir vous joindre à nous afin d'apporter votre contribution
et vos initiatives à cette déclaration des îles, et ce afin que les territoires
insulaires puissent parler d'une seule voix au Sommet Climat 2015 à Paris.
Je vous remercie pour votre attention