United NationsDepartment of Economic and Social Affairs Sustainable Development

Burkina Faso

Monsieur le Prdsident
Monsieur le SG de la Conference
- Eminents experts du secteur des transports ;
- Distinguds participants ;
- Mesdames et Messieurs
/
/,
t
C'est un grand honneur et un immense plaisir pour moi de prendre la parole devant
cette auguste assemblÿe,ici reunie ÿ Ashgabad pour la conference mondiale sur le
Transport durable.
Qu'il me soit permis d'exprimer au nom du Gouvemement du Burkina Faso, notre
gratitude au Prdsident du Turkmdnistan,iÿ son Gouvemement et ÿ tout le peuple du
Turkmdnistan pour l'accueil chaleureux et les commoditds qui nous dtÿ rÿservÿes.
Monsieur le President,
Le Burkina Faso, mon pays, situd au cceur de l'Afrique de l'ouest et sans
littoral est d'une superficie de 274.000 Kin2 a une population de presque 18
millions d'habitants, un potentiel non ndgligeable en matiÿre de demande et
d'utilisation des moyens de transports.
Les questions liÿes aux transports et ÿ l'environnement sont une prdoccupation
majeure du Gouvernement burkinabÿ. C'est pourquoi depuis 2008 de nombreux
efforts ont ÿtÿ consentis dans le secteur des transports et des infrastructures pour la
mise en place de systÿmes et de rÿseaux de transports << performants >> ainsi que des
mdcanismes de prise en charge et de suivi de la dimension environnementale.
Ii s'agit entre autres :
- la raise en place de l'office national de s&uritÿ routiÿre
- le projet de la rÿalisation d'une boucle ferroviaire dans l'espace Union
Iÿconomique et Mon&aire Ouest Africaine(UEMOA) pour une population de 200
millions d'habitants.
- le projet d'implantation des postes de contr61e juxtaposes aux frontiÿres
- la construction du nouvel aÿroport international de Donsin en cours ÿ 35 km de la
capitale dont l'avion type est 1'A380;
-Appui de OACI -UE pour le renforcement des capacitÿs pour l'attÿnuation des
missions du CO2 de l'aviation a permis au Burkina Faso,seul pays de l'Afrique de
l'ouest d'ÿlaborer son plan d'action dans le cadre de son engagement dans la lutte
contre les changements climatiques
-Appui de L'OACI/UE pour l'ÿmde de faisabilitd sur le potentiel de production du
biofuel au Burkina et son utilisation dans le secteur aÿronautique
Monsieur le prdsident
Nonobstant ces efforts, les questions de transports se posent encore avec acuitÿ en
raison de l'insuffisance et la d&drioration rapide du r6seau routier, le
vieillissement du parc automobile, la recrudescence des accidents de la circulation
routiÿre, la pollution g4ndrÿe par les transports motorisds.
Cette situation n'est pas sans grandes consequences sur le plan &onomique,
social et environnemental pour les Etats en situation particuliÿre comme le
Burkina Faso.
< _
Monsieur le president
Force est de reconnaitre, si aujourd'hui, les questions de ÿ transports durables >>
font l'objet de nombreux dÿbats au niveau des rencontres internationales, fi l'heure
oil l'Afrique et singuliÿrement les pays sans littoral sont invites ÿ se mettre en
orbite sur les chemins de la croissance ÿconomique et le dÿveloppement durable
dans un contexte de mondialisation, le gouvernement du Burkina Faso voudrait
une fois de plus solliciter trÿs vivement de la communautÿ intemationale un
engagement plus ferme et un accompagnement plus soutenu pour rnaitriser les
nouveaux enjeux et relever les dÿfis que nous imposent la problÿmatique des
transports dans un environnement durable. Pour atteindre ces objectifs majeurs, le
Gouvernement du Burkina Faso recommande :
- le renforcement du cadre rÿglementaire et institutionnel des transports durables ;
- le recentrage et le financement accru des politiques des axes stratÿgiques. I1
s'agit notamment de la mobilitÿ urbaine, sÿcuritÿ routiÿre, facilitation des
transports et du transit routier, sÿcuritÿ et sfiretÿ aÿrienne et du transport
ferroviaire ;
- le renforcement des initiatives, mÿcanismes et instruments internationaux ou
communautaires utilisÿs dans le domaine de la facilitation des transports et du
transit ;
- de l'indentification de la cooperation internationale entre les pays les plus
avancÿs et les pays les moins avancÿs contre la montÿe en puissance des actes
d'intervention i llicites.
Monsieur le President
Distingu6s participants
Mesdames et Messieurs
Au terme de mon allocution, je formule le vceu ardent que la communaut6
internationale se penche sur les recommandations formul6es par le gouvernement
du Burkina Faso et sur les propositions pertinentes et audacieuses qui ont ÿtÿ d6jfi
dites et celles qui seront dites aux fins d'approfondir les rdflexions pour que cette
importance r6union internationale ne soit pas une de plus, mais celle qui permettra
d'ouvrir une nouvelle ÿre pour << transport durable, sfire, fiable et abordable aux
besoins d'accÿs et de mobilitd, respectueux de la protection de l'environnement
pour le bonheur de nos vaillantes populations et pour les gdn4rations futures.
A notre sens cela va en droite ligne avec la cÿlÿbre DECLARATION DE L'OACI
<< NO COUNTRY LEFT BEHIND >ÿ.
Je vous remercie de votre aimable attention et souhaite plein succÿs aux travaux.
Souleymane SOULAMA
Ministre des Transports de
La Mobilitÿ urbaine et de la
Sdcuritd Routiÿre
Stakeholders