logoDépartement des Affaires Économiques et Sociales Développement Durable

Rapport mondial sur le développement durable

Le Rapport mondial sur le développement durable (GSDR) est une publication des Nations Unies visant à renforcer l'interface science-politique au Forum politique de haut niveau sur le développement durable (HLPF). Suite à Rio+20, ce Forum remplace dorénavant la Commission du développement durable et constitue la principale plate-forme des Nations Unies qui fournisse un leadership politique et d'orientation sur les questions de développement durable au niveau international.

En septembre 2015, les Etats Membres des Nations Unies ont adopté le Programme d'Action 2030 pour le développement durable, qui donne au Rapport un rôle dans le suivi et la revue du Programme: (paragraphe 83): Le Forum politique de haut niveau s’inspirera aussi du Rapport mondial sur le développement durable, qui mettra en évidence les liens entre science et politique générale et pourrait fournir aux décideurs un solide instrument fondé sur des données d’observation qui leur servirait à promouvoir l’élimination de la pauvreté et le développement durable.

Comme indiqué dans le document final négocié de Rio + 20, le HLPF pourrait, au titre de ses fonctions, "intensifier les échanges entre scientifiques et décideurs en examinant la documentation afin de rassembler les informations et les évaluations dispersées, notamment sous la forme d’un rapport mondial sur le développement durable en s’appuyant sur les évaluations existantes” (§85k). Le GSDR adoptera donc une approche basée sur l’évaluation des évaluations, documentant et donnant une vue d’ensemble de l'information relative à des questions spécifiques qui sont pertinentes d’un point de vue politique en matière de développement durable. Le rapport ne fait pas concurrence aux nouvelles évaluations, ni aux autres rapports et évaluations en cours de préparation par le système des Nations Unies et à l'extérieur.

Le rapport sera de portée mondiale tout en tenant compte des points de vue des cinq régions des Nations Unies. Des contributions seront sollicitées à tous les niveaux incluant: le système des Nations Unies, y compris les Commissions régionales ; les scientifiques ; les fonctionnaires gouvernementaux ainsi que les autres parties prenantes. A ce titre, les représentants des académies des sciences, ceux ayant participé aux évaluations internationales clés et les groupes d'experts des Nations Unies pertinents seront invités à contribuer.

Le processus du GSDR se déroulera en fonction des préférences exprimées par les États membres lors du HLPF.