United NationsDepartment of Economic and Social Affairs Sustainable Development

Morocco

Intervention de
Mme. Fouzia Ouenzar
Chef de Service du Conseil
National de l?Environnement
Secrétariat d?Etat Chargé de l?Eau
et de l?Environnement
sur le thème : « Agriculture et développement rural »
A
La Réunion Préparatoire Intergouvernementale
17ème Session de la Commission du Développement Durable
New York, le 24 février 2008
2
Madame la Présidente,
Ma délégation se réjouit des débats fructueux de cette réunion
préparatoire intergouvernementale de la 17ème Commission du Développement
Durable, sur des thèmes aussi prioritaires que primordiaux.
Ma délégation s?associe aux déclarations faites par le Soudan, au nom du
Groupe des 77 et la Chine et celle faite par Oman au nom du Groupe arabe.
Madame la Présidente,
Je souhaiterais tout particulièrement partager l?expérience de mon pays
en matière d?agriculture et de développement rural, deux domaines porteurs, et
intimement liés, et par la même occasion, je vous présenterai, au nom de ma
délégation, des propositions d?actions opportunes, dans le cadre des mesures et
politiques à mettre en oeuvre.
Madame la Présidente,
Conscient de la relation étroite, entre la protection de l?environnement et
la préservation de la sécurité alimentaire, le Gouvernement marocain a
présenté, à l?occasion des premières Assises Nationales de l?Agriculture, en
avril 2008, les grands axes de la stratégie de développement de l?Agriculture
marocaine, notamment le « Plan Maroc Vert », qui fait de l?Agriculture le
principal moteur de l?économie nationale, tout en privilégiant la lutte contre les
contraintes Climatiques, pour faire face à la sécheresse structurelle et à la
raréfaction des ressources hydriques, dont souffrent notre pays.
Dans la même perspective, et afin de lutter contre les changements
climatiques, qui contribuent à la détérioration de notre production alimentaire,
le Gouvernement a décidé de créer une Caisse nationale de solidarité sectorielle
et du développement rural ainsi que des programmes, dédiés à la promotion et
au développement des centres émergents dans le monde rural.
Madame la Présidente,
Le développement d?une agriculture durable fait partie de la stratégie
actuelle de l?Etat pour le développement intégré du monde rural, dont l?objectif
ultime recherché est l?amélioration des conditions de vie des populations
rurales et tout particulièrement, l?augmentation de leurs revenus, permettant
ainsi de soulager la pression sur les ressources naturelles et d?assurer en
conséquence un développement durable du milieu rural.
3
Dans ce cadre, notre pays a mis en oeuvre plusieurs programmes de
développement rural notamment :
? L?Initiative Nationale de Développement Humain, lancée en
2005, qui a permis la réalisation de 6000 projets en milieu
rural ;
? L?alimentation des foyers ruraux en eau potable, qui a atteint un
taux de 90% ;
? Le raccordement à l?électricité en milieu rural, qui a également
atteint un taux de plus de 90% à la fin de l?année 2007 ;
? Le décloisonnement des populations rurales à travers les routes
rurales, qui a atteint un taux supérieur à 60%.
Madame la Présidente,
Ma délégation souhaiterait présenter les propositions d?actions
prioritaires suivantes :
1- Afin de remédier aux Changements Climatiques, qui ne cessent de
menacer l?alimentation de nos populations, le Maroc préconise la
création d?un fonds multilatéral ayant pour objectif non seulement le
renforcement des capacités et le transfert technologique à des conditions
préférentielles, mais également le financement des mesures d?adaptation,
qui visent à limiter les effets induits par les Changements Climatiques
sur les terres cultivables et le développement rural dans les pays en
développement ;
2- Une révolution verte en Afrique est nécessaire afin d?accroître la
production agricole, de renforcer la croissance économique et de
parvenir à la sécurité alimentaire dans la région. Comme il a été précisé
lors de la réunion de Windhoek des Ministres africains, tenue
récemment, il est primordial de relever, de toute urgence, les défis qui se
posent à l'agriculture africaine. A cet effet, une forte volonté politique
des gouvernements demeure essentielle pour prendre les mesures
nécessaires et obtenir le soutien de la communauté internationale pour la
réalisation de ce plan.
Je vous remercie.
Stakeholders