United NationsDepartment of Economic and Social Affairs Sustainable Development

Major Group: Workers & Trade

?Addressing linkages between climate change and sustainable
development?
Thursday, 4 May 2006 ? 3:OO ? 6:00
Statement made by the « Workers and trade unions » major group
***********
Je voudrais attirer votre attention sur ce que nous considérons comme un
obstacle majeur à des actions efficaces dans le domaine du changement
climatique. Il s?agit du fait que la dimension humaine de ces questions est
largement ignorée.
La prévention du changement climatique ne se limite ni à un problème de
technologie ni à un problème économique. Elle doit être aussi traitée comme une
question sociale et sociétale. Au sein de ces questions sociales, les
questions du travail et celle des travailleurs et de ceux qui sont à la
recherche de travail, se posent de manière spécifique et doivent être
traitées comme telles. Trop souvent, en effet, on considère un peu vite qu?une
politique qui est efficace sur le plan économique, est automatiquement bénéfique
du point de vue de l?emploi et du progrès social. Nous savons que cela est plus
compliqué.
Laissez-moi préciser dans quelle mesure la non prise en compte de ces
préoccupations sociales limite l?efficacité de notre action vis -à-vis du changement
climatique.
Tout d?abord, en ce qui concerne les impacts du changement climatique:
La plupart des pays en développement sont dépourvus de systèmes d?assurance
chômage et de sécurité sociale. Dès lors, comment assurer aux personnes
déplacées et qui ont perdu leur emploi, des revenus de remplacement et, à
terme, l?accès à de nouveaux emplois ? L?accès aux soins ? Aux Etats -Unis, à la
suite des ouragans Katrina et Rita, on estime que ce sont actuellement des
dizaines de milliers de travailleurs qui se retrouvent dans des emplois où ils font
l?objet d?exploitation et de discrimination, parce que les droits humains et les
droits du travail ne sont pas appliqués.
En ce qui concerne maintenant la prévention du changement climatique, on
ne peut non plus ignorer la dimension sociale : nous sommes convaincus qu?il
s?agit d?opérer des changements structurels majeurs dans nos modes de
consommation, dans nos styles de vie. Ces changements auront pour résultat de
rendre obsolètes certaines qualifications et, dans le même temps, de créer de
nouveaux besoins de qualifications et d?emplois. Par ailleurs, l?organisation du
travail sur les lieux de travail sera probablement profondément modifiée.
Comment faire en sorte que ces changements ne conduisent pas des personnes
dans la précarité, comment leur assurer une reconversion décente ?
Pour conclure, nous sommes persuadés qu?une attention accrue doit être
accordée aux questions de droits sociaux, des droits du travail et du
renforcement des capacités des organisations syndicales. On ne peut que
regretter aussi que les ministères de l?emploi et des affaires sociales ne soient
pas plus associés sur les questions du changement climatique et de l?énergie.