United NationsDepartment of Economic and Social Affairs Sustainable Development

Cote d'Ivoire

APR-20-2005 15:39 FROM:MISSION COME DIVOIRE 212 717 4492

TO:912129636467
P.1/1
MISSION PEKMANENTF
DF, LA KEPUBLIQUE DE CO T E D'IVOI RF,
AUPRES DIS NATIONS UNIES
13`m° Commission du developpement durable (C.DD 13)
sur : Module thematique du cycle d'appiication 2004-2005
Concretisation des engagements politiques
New York du 11 au 22 avril 2005
New York, Ic 20 avril 20U5
NFTE4AEW6XL E ::Y .(( O272141R2t2Kh)) , S7 7N1T1Y77R ..E15405E4059T2621

APR-20-2005 15:34 FROM:MISSIDN COTE DIVOIRE 212 717 4492
70:912129636467
P.3'5
Monsieur le President,
Permettez moi de vous feliciter pour ce brillant rapport issu des
discussions entre les grands groupes et 1.'equipe de la commission. du
developpement durable.
Notre intervention portera sur trois points
- la gestion integree des ressources en eau ;
- les etablissements humains ;
- les perspectives.
I- GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU EN
COTE D'IVOIRE
La poi itique ivoirienne de gestion durable pour un acces d.' un plus
grand nombre aux ressources en eau et la definition de strategies
correspondantes reposent sur deux axes complem.entaires
- I'approche de la gestion integree comme principe de base ;
- l'adoption d'un cadre adapte d'interventions sectorielles.
Notamment en ce qui concerne les usages lies a l'eau.
Dotee de ressources hydrauliques relativement abondantes (39
milliard de m3 d' eau de surface et 3 8 milliard de m3 d' eaux
souterraines), la Cote d' Noire s' est engagee dans une approche integree
et participative.
Notre pays, tout en considerant ses priorites nationales, opte pour
des actions concretes tant au niveau. regional (relations SUDISUD) avec
le partage des experiences ; qu' au niveau international avec l' aide des
bailleurs de fonds afin de nous permettre de beneficier des
investissements dans le domaine de la gestion des ressources en eau, de
1'assainissement et des etablissements humains.
Des actions engagees avec l'appui des partenaires au
developpement, notamm.ent le PNUD et la F.A.O, ont permis d'obtenir
quelques resultats avec I'elaboration de la loi portant code de I'eau
(decembre 1998) ; le systeme d'information geographique du bassin du
2
r irR-cry cGr~~ ID;,?+ rrcuri: rI1bb1UN LU I t UIVUIRE 212 717 4492 TO: 912129636467
fleuve Bandama (1999) et le plan directeur de gestion integree des
ressources en eau 2000 -- 2015 (2001).
A. - L'eau potable
En milieu urbain 618 local.ites sont alimentees en eau potable .
En milieu rural deux technologies sont developpees
-1'hydraulique villageoise amelioree avec 104 localites desservies
sur 1271 qui repondent aux criteres techniques ;
l'hydraulique villageoise avec 19.539 points d'eau realises.
B - L'assainissement
Dans la Capitale economique, Abidjan, 33% de la population
utilise le systeme d'egouts et 45% les fusses sceptiques et puits
fi ltrants.
Quelques vilies de I ' interieur disposent d' une amorce de
reseau d' evacuation d' eaux usees.
Un projet pilote en milieu rural a permis d'avoir 2500 latrines
ameliordes a fusses ventil es.
II - ETABLISSEMENT}IUMAIN
Beaucoup reste a faire a ce niveau malgre quelques
rehabilitations. Les zones a habitats spontanes dans les quartiers periurbains
constituent un souci majeur pour le Gouvernement dans la
mesure of les personnes y habitant, une fois rel.ogees pr6arent loner
leurs logements a d'autres personnes pour aller reconstituer d'autres
habitats spontanes, non salubres ailleurs.
Dans le milieu rural les conditions d'eligibilite a l'electritication,
le lotissement et l'amdlioration de l'habitatjont entraine l'urbanisation
dun nombre important de villages.
3
P.4'5
IJ. 7`f rrcui is ritbbjUN LU I E DIVOIRE 212 717 4492 TO: 912129636467 P.5'5
Iii - PERSPECTIVES
Les objectifs du mil lenaire ne peuvent se realiser sans le concours
des institutions internationales et l'aide des pays developpes. C'est
done dans cet environnement que la CBte d'Ivoire a prevu dans son
programme quinquennal apres la sortie de la crise
- de doublerr le nombre de localites desservies en eau potable ;
- d'equiper en pompes a motricite humaine tous les villages de
plus de 400 habitants;
- de proceder a l'amenagement de reseau d'assainissement dans
les villes principales avec des usines de traitement des eaux
usees ;
- de reduire de plus de la moitie les quartiers a habitats precaires;
- de renforcer les capacites.
TeJs sont, Monsieur le President, les quelques points saillants sur
lesquels mon Gouvernement tenait a tirer l'attention de I'illustre
assemblee.
Je vous remercie.
Stakeholders