United NationsDépartement des Affaires Économiques et Sociales Développement Durable
Thèmes

Cadres institutionnels et coopération internationale pour le développement durable

Description

Description

En ce qui concerne le Programme 2030, l’objectif 16 consiste à promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, à assurer l’accès de tous à la justice et à mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et inclusives. L’objectif 17 a trait au renforcement des moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement durable et à sa revitalisation.


 

Le renforcement du cadre de financement du développement durable et des moyens de mise en œuvre du Programme 2030 est assuré par le Programme d’action d’Addis-Abeba, document final adopté à la troisième Conférence internationale sur le financement du développement en juillet 2015 et approuvé par l’Assemblée générale dans sa résolution 69/313 du 27 juillet 2015.


 

Avec l’adoption de « L’avenir que nous voulons », document final de la conférence Rio+20, qui s’est tenue du 20 au 22 juin 2012, les États Membres ont décidé « de créer un forum politique intergouvernemental de haut niveau à caractère universel, qui fera fond sur les forces, les expériences, les ressources et les modalités de participation ouverte de la Commission du développement durable, pour à terme remplacer celle-ci. Le forum politique de haut niveau assurera le suivi des activités de développement durable en évitant de manière rationnelle les doublons avec les structures, organes et entités existants. »


 

Le forum politique de haut niveau pour le développement est aujourd’hui la principale instance des Nations Unies pour le développement durable. Il exerce une action mobilisatrice, donne des orientations et formule des recommandations. Il suit et passe en revue la mise en œuvre des engagements pris en faveur du développement durable et du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Il s’attaque aux problèmes nouveaux et naissants, renforce l’interface science-politique et renforce l’intégration des dimensions économique, sociale et environnementale du développement durable.